- Page 3

  • Baisse des dotations aux communes : impact sur les Ad'AP ?

    adap.jpgAlors qu'il avait promis qu'il ne toucherait pas aux crédits alloués aux collectivités locales en 2018, le gouvernement a finalement décidé d'annuler, par décret, le 20 juillet, 300 millions d'euros de dotation -la mesure concernant les finances de 2017, Emmanuel Macron n'a donc pas "totalement" parjuré sa promesse-. Cette enveloppe était, notamment, destinée à des investissements dans les communes rurales et des actions de politique de la ville dans les quartiers en difficulté. L'association des petites villes de France déplore une "trahison et une déception".

    Réaction de l'APF

    De son côté, l'APF (Association des paralysés de France) dit comprendre la "préoccupation de maintenir l'équilibre budgétaire de notre pays" mais redoute l'une des conséquences très probables de cette mesure : "le report, voire l'annulation de travaux pour la mise en accessibilité d'établissements recevant du public et d'espaces publics". En effet, dans le cadre de la procédure des Ad'AP (agenda d'accessibilité programmé), les collectivités locales se sont engagées à réaliser des travaux, généralement subventionnés, dans un délai de 3 à 9 ans. La première échéance pour ces travaux est fixée à la fin du mois de septembre 2018 (fin de la 1ère phase des Ad'AP de trois ans). Selon l'APF, "de nombreuses collectivités locales risquent donc, faute de soutien, de ne pas pouvoir les réaliser, voire de tirer prétexte de cette annulation de subventions pour ne pas tenir leurs engagements." (...) Cliquez pour lire la suite.

    Article Handicap.fr - Publié le 11/08/2017

  • Handicap : «Tout le monde a le droit de voyager»

    marie_fournier.jpg

    À travers Handi'Tour Guide, Marie Fournier, jeune Toulousaine, a su allier sa passion pour les voyages et son envie d'aider les autres. Tout au long de l'année, elle propose un accompagnement personnalisé lors de séjours, sorties culturelles ou loisirs, pour les personnes en situation d'handicap.

    Enrichie par ses différentes expériences personnelles et professionnelles en tant que guide conférencier, accompagnatrice sociale et scolaire auprès d'un public en situation d'handicap, c'est tout naturellement qu'elle en est venue à mettre en place Handi'Tour Guide. «Tout le monde a le droit de voyager», déclare Marie.

    Elle accompagne personnellement petits et grands ayant des déficiences psychiques, motrices ou encore visuelles, en les aidant dans les actes essentiels de la vie quotidienne, mais elle leur fait également découvrir les traditions et richesses touristiques des lieux, tout en s'adaptant au rythme de chacun. «Je veux qu'ils soient autonome mais qu'ils sachent que je suis là en cas de besoin», indique-t-elle (...) Cliquez pour lire la suite.

    Article ladepeche.fr - Publié le 21/08/2017

  • Interview - Augmentation de l'AAH : vigilance sur les annonces !

    Handicap.fr : Le gouvernement a promis une revalorisation de l'AAH dès 2018. En savez-vous plus ? 
    Véronique Bustreel : Nous avons, à ce jour, une vision très limitée car il nous faudra attendre le projet de loi de finances, entre la mi et la fin septembre, pour en savoir plus.

    H.fr : Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap, annonçait, le 19 juin 2017 (article en lien ci-dessous), une augmentation "massive" et "concrète". Les 100 euros promis par le candidat Macron ? 
    VB : 100 euros pour l'AAH à taux plein, c'est en effet sa promesse de campagne. Maintenant, on évoque une AAH à 900 euros, soit 90 euros. Le gouvernement dit aujourd'hui qu'il y "travaille". Selon quelles modalités, nous ne le savons pas.

    H.fr : Les annonces semblaient pourtant sans ambiguïté...
    VB : Je ne suis pas aussi sereine que vous : pas engagement sur le calendrier ni le montant dès maintenant. Le gouvernement multiplie les déclarations mais reste dans le flou, avec le risque de susciter de grands espoirs qui pourraient bien leurrer de nombreuses personnes handicapées. Nous devons rester vigilants. On dénombre un million d'allocataires de l'AAH, ce qui signifie, au bas mot, une enveloppe supplémentaire de 100 millions d'euros. Dans la conjoncture actuelle ? Les machines doivent tourner à plein régime à Bercy. Le principal verrou, c'est en effet le ministère des Finances ; c'est lui qui a les clés. Nous attendons un engagement majeur (...) Cliquez pour lire la suite.

    Article Handicap.fr - Publié le 11/08/2017

  • L’association Rêves d’Envol de Limoges offre des baptêmes de l’air aux personnes handicapées

    bapteme-de-l-air-apf_3355849.jpeg

    L’association Rêves d’envol de Limoges a permis, ce samedi, à onze personnes lourdement handicapées de faire leur baptême de l’air.
     
    Grâce à un partenariat avec l’APF de Limoges (Association des paralysés de France), José Martin a pu offrir un moment de bonheur aérien à onze personnes handicapées, via leur baptême de l’air. 
     
    José Martin est le fondateur de l’association Rêves d’Envol. Ce passionné d’aéronautique a été victime il y a une vingtaine d’années d’un grave accident de moto qui faillit le priver de l’usage de ses jambes. Il en réchappa et, aujourd’hui valide, a monté cette association destinée à offrir un peu de rêve à des personnes dont le handicap leur interdit bien souvent des activités ordinaires pour les personnes valides.
     
    Rêves d’Envol se rend régulièrement dans les hôpitaux ou les institutions spécialisées avec son simulateur de vol, lequel permet à tout un chacun
    de s’imaginer pilotant un avion.

    bapteme-de-l-air-apf_3355848.jpeg

     
    L’association offre donc également des bâptêmes de l’air en avion ou en ULM (pas seulement à Limoges, mais aussi à Saint-Junien et Bellac) à des personnes handicapées qui n’auraient probablement jamais imaginé vivre de telles sensations.
     
    Merveilleux souvenir
     
    Ce samedi, il s’agissait donc de onze personnes, toutes vivant à domicile, et souffrant soit d’un handicap moteur de naissance soit d’une maladie neurologique dégénérative, sans espoir de guérison. 
     
    A voir les visages radieux de Marion et Virginie, premières à atterrir, et qui n’ont pas caché leur bonheur, nul doute que ces personnes malmenées par la vie garderont un merveilleux souvenir de cette aventure. Elles en sont reparties avec un certificat et une photo. Cette animation a bien sûr vu le jour grâce à la bonne volonté de l’Aéro-Club de Limoges et à deux généreux sponsors qui ont financé l’opération.  
     

    CONTACT

    Toute personne intéressée par Rêves d’Envol peut contacter
    José Martin  -  06.19.55.90.75  -  revesdenvol@gmail.com

     

    Article lepopulaire.fr - Publié le 13/08/2017