• Accueil de loisirs et handicap : une enquête avant des mesures concrètes

    école-660x330.jpg

    La mission nationale Accueils de loisirs et handicap lance une grande enquête auprès des parents d’enfants en situation de handicap. Avec un double objectif : d’abord recenser les besoins, les manques et les bonnes pratiques. Ensuite, en partenariat avec la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), mettre en place des mesures concrètes pour y répondre.

    Lire la suite

  • Marseille : les personnes handicapées en mal de transports

    article_mibi_la_provence.jpg

    Victime de son succès, le service Mobi Métropole annule à tour de bras. Contraignant des usagers à rester chez eux.

    Les bus adaptés de Mobi Métropole ont été mis en place en 2011 pour pallier les problèmes d'accessibilité du territoire marseillais. Depuis deux mois, le service est saturé et ne répond plus à la totalité des demandes, obligeant des handicapés à ne plus sortir.

    Lire la suite

  • Handicapé et bénévole : aider les autres, pourquoi pas ?


    Réflexe de base : on imagine que le bénévolat c'est forcément en faveur des personnes handicapées. On les accompagne en vacances, ont fait leur course, on brise leur solitude. Et pourquoi pas le contraire ? Une personne handicapée ne pourrait donc pas, elle aussi, apporter son aide, ses talents et sa richesse à d'autres ? Celui qui d'ordinaire reçoit peut aussi, à son tour, devenir « acteur », c'est-à-dire celui qui donne.

    Lire la suite

  • Emploi : les associations réclament une vraie place à la table de la concertation !

    Le gouvernement a lancé le 15 février dernier une concertation sur la rénovation de l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap. 

    Sur un sujet concernant des millions de travailleurs handicapés, le gouvernement a choisi une méthode de concertation qui ne permet pas la participation des associations de personnes handicapées au même niveau que les autres acteurs de la concertation.

    Seuls trois représentants du CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées), qui représente les acteurs de la société civile, seront conviés.

    Cette méthode n’est pas conforme à l’article 4 de la convention internationale des Nations-unies qui prévoit la « participation active des personnes par l’intermédiaire des organisations qui les représentent ».

    Les associations demandent à être reçues en urgence par le Premier Ministre pour garantir leur participation effective à cette réforme majeure. 

    Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le courrier co-signé par l'APF et adressé au Premier Ministre par le Comité d'Entente des Associations Représentatives de Personnes Handicapées et de Parents d'Enfants Handicapés ce lundi 19 février.

    APF - Publié le 20/02/2018