- Page 2

  • Formation d'employé administratif et d'accueil

    L’institut d’éducation motrice (IEM) de Talence (33) géré par l’Association des Paralysés de France propose une formation de niveau V en un an aboutissant au titre professionnel d’employé administratif et d’accueil.

    Pour accéder à cette qualification vous devez être âgé de moins de 25 ans, être en situation  de handicap moteur et  maîtriser les savoirs de bases (lire, écrire, compter)

    La formation se décline en quatre modules :

    • Compléter et mettre en forme des écrits professionnels et contrôler les données chiffrées (saisie, actualisation et contrôle)
    • Accueillir et renseigner les interlocuteurs et contribuer à la diffusion de l’information
    • Assurer les fonctions support (suivi des consommables, reproduction, numérisation et classement des informations)
    • Techniques de recherche et d’emploi

     

    Une période de stage de 5 semaines minimum en entreprise est obligatoire

    En complément de cette formation, les bénéficiaires peuvent accéder à un accompagnement individualisé et pluridisciplinaire qui permet de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

    Un suivi médical et paramédical et des activités éducatives basées  sur l’apprentissage à la vie en autonomie se déroulent en parallèle du parcours de formation.

     La prochaine session de formation débutera en septembre 2017.

    La Commission d’Admission se réunira fin mai 2017. Elle se prononcera au regard de chaque candidature et sur notification d’orientation des Maisons Départementales des Personnes Handicapées.

    Vous pouvez dès à présent candidater pour suivre ce parcours.

    Pour toutes informations vous pouvez contacter Julie MERVEILLEAU, responsable du pôle apprentissage et formation de l’IEM.

    Elle est joignable par téléphone au 0556844990 ou par mail : julie.merveilleau@apfiem33.org 

  • Emploi et handicap sous le quinquennat Hollande : reculs, initiatives et résultats

    À quelques jours de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’Association des paralysés de France (APF) dresse un premier bilan du quinquennat de François Hollande en matière d’emploi des personnes en situation de handicap.

    Durant ces 5 années, le nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap a largement augmenté atteignant 486 546 personnes tandis que le modèle économique des Fonds public et privé pour l’emploi des personnes handicapées, affaibli par des décisions de  ponctions et d’exonérations successives du gouvernement, se révèle inadapté pour couvrir demain leurs missions d’accès et de maintien dans l’emploi.

    Face à ce bilan morose, l’APF souhaite proposer, dans l’optique des élections présidentielle et législatives de 2017, des solutions via sa plateforme collaborative #2017Agirensemble.

    L’association se mobilise directement au quotidien pour l’emploi des personnes en situation de handicap en multipliant les initiatives locales et nationales : organisation d’un réseau de correspondants emploi, de plateformes emploi, d’un jobboard APF ou encore avec APF Entreprises, premier réseau français dans le secteur du travail adapté et protégé.

     

    Pour lire le dossier de presse en entier, cliquez ici

  • A Moulins, les personnes en situation de handicap moins bien considérées que des pots de fleurs ! Signez la pétition en ligne !

    La délégation de l’Association des paralysés de France (APF) de l’Allier se trouve aujourd’hui dans une situation ubuesque : la Mairie de Moulins lui refuse la mise en accessibilité de ses propres locaux !

    Alors qu’aucun obstacle ne s’oppose à l’installation d’une rampe extérieure pour accéder aux locaux de la délégation, c’est un refus incompréhensible que la mairie adresse à l’association.

    Depuis des mois, les nombreuses démarches et demandes de rendez-vous avec le maire de la ville, Pierre-André Périssol, restent sans effet. Pire, ce dernier, a envoyé les forces de l’ordre locales, jusqu’à deux fois par jour, pour demander à la délégation de retirer la rampe amovible de fortune ! Le fleuriste, voisin de la délégation, est lui plus chanceux, il dispose de deux rampes permanentes « indispensables pour sortir et rentrer les pots de fleurs » selon la Mairie.

    Face à cette grave atteinte aux libertés fondamentales des personnes, l’APF, extrêmement choquée et en colère, lance une pétition pour faire respecter la mise en accessibilité de ce local !

     

    Pour lire le communiqué complet cliquez ici