Festival Imago art et handicap : le talent déferle en IDF

120 événements dans toute l'Ile-de-France... Du 19 septembre au 20 décembre 2020, le festival Imago met en lumière des créations artistiques avec des comédiens différents ou sur le thème du handicap. Son credo : " Bouger les esthétiques ".

 

« Heureux les fêlés car ils laisseront passer la lumière », disait Yvan Audouard, écrivain. Un rendez-vous « Art et handicap» promet donc d'illuminer cet automne. Le festival Imago, fruit de la fusion entre les festivals Orphée des Yvelines et Viva la Vida du Val d'Oise, revient en 2020, du 19 septembre au 20 décembre, avec une inauguration le 26 septembre au théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec (93).

Organisé tous les deux ans, il a bravé la Covid pour proposer une programmation toujours plus riche et audacieuse. Imago entend « bouger les esthétiques et interroger notre perception des personnes porteuses de handicap », « promouvoir la création artistique des personnes handicapées et leur présence sur le plateau » et leur « garantir l'accès à la culture ». Des spectacles riches et inattendus, battant tous les préjugés infondés sur le handicap.

Dans toute l'Ile-de-France

L'édition 2020 se déploie dans les 8 départements franciliens, avec deux nouveaux venus (Seine-et-Marne et Val-de-Marne). Au total, 120 événements (programme complet en lien ci-dessous) dont 31 spectacles différents (théâtre, musique, danse, marionnettes, théâtre d'ombres, conte…) portés par des compagnies professionnelles, mixtes ou issues d'Esat (Etablissement et service d'aide par le travail), quatre expositions et des films sont proposés dans une cinquantaine de lieux culturels en Ile-de-France. Cinq rencontres professionnelles départementales et un colloque gratuit « Le handicap dans le processus de création artistique » (le 3 décembre de 9h à 18h au Théâtre 95 de Cergy, 95) accompagnent également la programmation artistique afin de partager expériences et bonnes pratiques et d'imaginer les projets de demain. Une journée d'étude « La ruée vers l'art » est également proposée le 5 novembre à Elancourt (95).

Quelle accessibilité ?

Ces rendez-vous sont accessibles à différents handicaps, des pictogrammes dans le programme permettent de les signaler. Par ailleurs, le service Souffleurs d'Images propose aux personnes aveugles et malvoyantes d'accéder, quand elles le souhaitent, à l'événement culturel de leur choix. Le temps d'un spectacle ou d'une exposition, un souffleur bénévole, lui-même étudiant en art ou artiste, décrit à l'oreille du spectateur les éléments qui lui sont invisibles.

Un pôle art et handicap et un livre

Le festival Imago défend également les droits culturels des personnes en situation de handicap et annonce la naissance d'Imago-Le réseau. Partenaire engagé auprès de la Région, il regroupe les pôles art et handicap franciliens qui mènent un travail de terrain pour faciliter l'accès de tous à l'art et à la culture.

A noter, enfin, la parution en août 2020 de Présence du handicap dans le spectacle vivant (éditions Erès). Ce livre est signé par Olivier Couder qui, aux côtés de Richard Leteutre, co-dirige ce festival. Il revient sur l'épopée du Théâtre du Cristal, aventure humaine et challenge artistique. A la fois témoignage, guide pratique, autobiographie, essai théorique, cet ouvrage retrace un parcours de création de plus de 30 ans avec des comédiens handicapés.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel