Marseille - Carry : à la nage pour les malades de Charcot

20180610_1_2_8_1_0_obj17695794_1.jpg

Début mai, quatre des nageurs participants se mettaient à l'eau pour une préparation de 11 kilomètres en reliant Carro à Carry... Ces héros ordinaires l'ont bouclé en 3 heures !

Il est des circonstances providentielles, des hasards qui font véritablement bien les choses et provoquent des rencontres fondamentales.

Corine Arduin est en couple avec Didier Padovani, natif de Sausset-les-Pins, ce nageur hors pair compte parmi les membres actifs d'un club dédié. Son rêve de toujours, relier un jour à la nage et sans palmes le phare du Planier, à Marseille, à la Côte bleue. L'idée du spécialiste de la discipline reste en suspens jusqu'au jour où Corine apprend qu'un de ses amis est atteint de la maladie de Charcot, appelée aussi sclérose latérale amyotrophique (SLA).

"J'ai alors rencontré, en octobre 2017, le président de l'association SLA aide et soutien, Christian Coudre, lui-même atteint de la maladie, se rappelle Corine. Le fond d'écran de son ordinateur était une photo du phare du Planier."

"Intriguée, Corine m'a demandé pourquoi avoir choisi ce cliché, confie Christian Coudre, qui, avant que le couperet ne tombe en 2005 à l'âge de 45 ans, aimait à plonger en apnée, danscette zone des plus mystérieuses où j'ai pu faire mes rencontres les plus inattendues." Corine, qui devient par là même membre actif de l'association, lui répond qu'elle connaît un passionné du site, et lui raconte de fait son rêve un peu fou. Le défi Charcot est né, parrainé par Nathalie Simon. Pour se concrétiser, ce dimanche matin. Soit un challenge de 16 kilomètres à la nage. Accompagnés de quatre bateaux qui assureront leur sécurité, les nageurs se mettront à l'eau à 7 h 30 au pied du phare pour 4 heures de traversée en pleine mer.

Le plus large public est invité à les accueillir aux alentours de 11 h 30, sur la plage du port de Carry, dite plage Fernandel.

"Didier en a parlé autour de lui dans son club de plongée, Côte Bleue Passion, rapporte Corine. Il a réuni et fédéré dix amis volontaires, capables de telles distances." A leurs côtés Sébastien, le fils de Christian, qui est, lui, surtout un coureur. En revanche, comme les autres, il devra assurer. La plupart se sont d'ailleurs entraînés. "Le groupe a nagé de Carro à Carry, soit 11 km, détaille Corine. En cas de mistral, ce qui n'est pas annoncé pour l'heure, ce sera le parcours de repli."

Finalement, l'équipe composée notamment de Didier Padovani, donc, de Jean-Christophe Behrens, Frédéric Chevallot, Philippe Luciani, Stéphane Jouber, Loïc Metais et Sébastien Coudre, qui devait être accompagnée de quatre bateaux de soutien n'en aura que trois, et les nageurs qui se jetteront à l'eau, ce dimanche, à 7 h 30 depuis le phare seront entre six et neuf.

Un imprévu de dernière minute qui n'enlève rien à la beauté du geste de cette poignée de sportifs surentraînés au grand coeur.

http://sla-aideetsoutien.fr.

 

Source : La Provence.fr

 

Les commentaires sont fermés.