Pourquoi nous n'avons pas hésité à poursuivre l'enseignement à distance pour le CE2 de notre fille handicapée

scolarisation_distance_ce2.jpg

La scolarisation de notre fille handicapée a été un échec, nous avons opté pour l'enseignement à distance l'an dernier. Cette année, nous renouvelons l'expérience.

A la suite d'une année de CP déplorable où Juliette avait beaucoup souffert psychologiquement des changements d'AVS (Assistante de Vie Scolaire), de l'absence d'AVS l'empêchant d'assister à la classe, ainsi que du manque d'ambition à son égard, nous avions pris la décision en accord avec Juliette, de tester une année d'instruction à domicile par la méthode du CNED, pour mettre fin à cette spirale infernale.

Bien sûr, comme avec le handicap rien, n'est simple, la première étape a été d'avoir l'autorisation de la part de l'Académie pour que Juliette puisse suivre cette instruction à domicile! Pour quelle raison? Parce que suite à notre demande, l'Académie nous a demandé un certificat médical, attestant que Juliette ne pouvait pas suivre une scolarisation en milieu ordinaire à cause de son handicap! Comme pour nous prévenir que même à la maison, le "système" continuera inlassablement de nous pourrir la vie!

Aussi le problème de scolarisation de Juliette, n'ayant aucun lien avec son handicap, mais bien avec le manque de volonté et de moyen de scolariser les enfants en situation de handicap, nous avons évidemment refusé de fournir un certificat médical mensonger, et avons demandé l'aide du défenseur des droits pour mettre fin à cette énième ineptie.

Cela étant, malgré un faux départ, l'instruction à domicile a débuté en octobre pour l'année de CE1 de Juliette, avec la méthode du CNED, qui propose des supports de grandes qualités, accompagnés d'un suivi rigoureux par correspondance.

Alors concrètement comment cela se passe? (...) Cliquez pour lire la suite.

Article huffingtonpost.fr - Publié le 06/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel