07/09/2017

Martigues - Handicap à l'école : "Nos enfants sont des fantômes !"

martigues_ulis_handicap.jpg

Des parents d'enfants handicapés dénoncent leur non prise en compte dans les effectifs.

On pensait que la rentrée scolaire s'était bien passée à Martigues... Raté ! Des parents d'élèves se mobilisent depuis hier pour réclamer une ouverture de classe à l'école primaire Henri Tranchier dans le quartier Mas de Pouane, à Croix-Sainte.

La mobilisation a commencé, en réalité, en début d'année, comme le rappelle Chrystèle Blanc Cornaglia, mère du petit Bastien, 12 ans, scolarisé dans l'une des deux Ulis (Unité localisée pour l'inclusion scolaire) que compte l'école Tranchier : "Le 10 mars dernier, nous avions écrit une lettre à l'inspectrice de l'Education nationale du secteur de Martigues, Corinne Argence, pour réclamer une ouverture de classe, au vu de l'augmentation prévisible des effectifs." Une lettre restée sans réponse. En revanche, l'inspecteur d'académie a répondu à la municipalité qui soutenait cette demande d'ouverture : "Il l'a refusée en se basant sur des arguments purement comptables", regrette Chrystèle. Et c'est bien là que le bât blesse. L'école Tranchier abrite deux classes d'Ulis, soient près de 20 élèves, 12 en Ulis TFC (troubles fonctionnels cognitifs), et 8 en Ulis Ted (Troubles envahissants du développement). "Nous avions compris, en mars dernier, que les effectifs allaient augmenter et l'on s'est inquiété des conditions d'accueil des élèves Ulis, poursuit Chrystèle Blanc Cornaglia. Comment permettre aux enseignants de prendre en compte les besoins particuliers de ces élèves dans des classes surchargées ?" Les parents d'élèves estiment tout simplement que l'Education nationale ne respecte pas la loi. Ils s'appuient sur une circulaire d'août 2015 qui précise qu'"une attention particulière est portée par l'inspecteur d'académie, Dasen aux écoles ayant une Ulis dans les opérations de carte scolaire." "Ici, les effectifs sont de 243 élèves et il en faudrait 247,5 pour ouvrir une classe et les 20 élèves des Ulis ne sont pas comptabilisés !" "Nos enfants sont des fantômes, s'énerve une autre maman dont le fils, Esteban, est autiste. Ils ne sont pas comptabilisés dans les effectifs de l'établissement !" (...) Cliquez pour lire la suite.

Article La Provence - Publié le 06/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.