25/07/2017

« Corps et âmes » : construire sa vie avec un handicap

affiche-corps-et-âmes-200x300.jpgLes réalisateurs Grégoire Gosset et Loïc Wibaux ont passé plusieurs mois au Centre médico-social Lecourbe. Cet établissement parisien accueille des enfants, adolescents et adultes en situation de handicap moteur et polyhandicap. Ils en ont tiré un beau documentaire Corps et âmes, à visionner en ligne.

« Alors, voilà, notre handicap, il est là, maintenant qu’est-ce qu’on fait ? » Oui, qu’est-ce qu’on fait quand on a 8, 15 ou 20 ans et que l’on est porteur d’un handicap moteur ou d’un polyhandicap ? La même chose que n’importe quel enfant ou adolescent, les soins en plus. On joue au foot, on rigole entre copains, on écrit des chansons, on rêve d’indépendance… On se demande comment construire sa vie d’adulte au-delà des contraintes.

Ces plaisirs quotidiens, ces aspirations, ces hésitations, ces peurs, Grégoire Gosset et Loïc Wibaux ont su les saisir avec l’œil de leur caméra. Pendant plusieurs mois, les deux réalisateurs de Corps et âmes se sont glissés dans les couloirs du Centre médico-social Lecourbe.

Cet établissement du XVe arrondissement de Paris accueille des enfants, adolescents et adultes en situation de handicap moteur et polyhandicap.

Le handicap ? Comme un trait de personnalité

Au fil des rencontres avec les résidents, ils ont capturé des moments de vie, de partage, des expériences qui font grandir malgré les difficultés. « On n’oublie pas le handicap mais il devient un élément constitutif de la personne comme d’autres traits de sa personnalité », commente Loïc Wibaux.

Fondé en 1858, le Centre médico-social Lecourbe accompagne 196 enfants, adolescents et adultes en situation de handicap. Il comprend trois structures : un Institut d’éducation motrice (IEM), une Unité spécialisée pour enfants polyhandicapés (Usep) et une Maison d’accueil spécialisée (Mas).

Un plaidoyer pour une société plus inclusive

Commande de la Fondation Saint Jean de Dieu, gestionnaire du Centre, Corps et âmes s’affirme comme un plaidoyer pour une société plus inclusive. « Nous ne nous résignons pas à ce que l’égal accès aux droits reste une fiction, commente Clarisse Ménager, la directrice de l’établissement. Inclusion, scolarité, habitat, accès aux soins, choix de vie et “zéro sans solution”, nous avons encore tant à faire. » Claudine Colozzi.

Article Faire-Face - Publié le 21/06/2017
http://www.faire-face.fr/2017/06/21/corps-et-ames-documentaire/

Visionner le film dans son intégralité (52 min)
ci-dessous ou sur le site www.corpsetames-film.fr



Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.