18/01/2017

Danse avec ton handicap

Amis de longue date, Lou Bruston et Nathan Cohen ont en commun la passion de la breakdance. Réunis dans un court-métrage lumineux, ces deux jeunes hommes  apportent la démonstration incroyable que la danse est un langage universel. Au-delà du handicap.

« Si tu le veux », c’est le nom d’une série de courts-métrages initiés par Lou Bruston, un jeune danseur montpelliérain de 25 ans. Le premier volet diffusé depuis quelques semaines via Facebook et YouTube a pour thème la danse.

Cette vidéo de 5 mn met en scène Nathan, 17 ans, atteint d’arthrogrypose. Il pratique le hip-hop assidûment. Toute ressemblance avec des personnes existantes n’est pas fortuite. Dans la vie, Lou et Nathan sont amis de longue date. Leur complicité saute d’ailleurs au visage dès les premières scènes en commun.

La danse, un domaine ouvert à tous

Cumulant près de 60 000 vues, cette vidéo a non seulement le mérite de mettre en lumière le talent de ces deux jeunes danseurs, mais elle rappelle que la danse, aussi physique que le hip-hop, n’est pas un domaine réservé aux personnes valides.

Comme d’autres avant lui, Nathan excelle dans cette discipline découverte à l’âge de 6 ans grâce à son frère. Depuis deux ans, le jeune homme s’oriente vers la danse contemporaine et se forme au sein de l’association Mozaik.

Une source de motivation et un coup de boost

« Ce film s’adresse à tous les publics, mais particulièrement aux personnes qui se sentent bloquées pour réaliser leurs envies et leurs rêves, handicapées ou non, précise la note d’intention diffusée il y a un an dans le cadre de la campagne de financement participatif qui a permis la concrétisation du projet. Nous sommes persuadés que cette vidéo peut servir comme source de motivation et de coup de boost.» Tout à fait d’accord !

 

Source : Midi libre et Faire Face 

Les commentaires sont fermés.