François Hollande promet un plan quinquennal de lutte contre la pauvreté

faire face.jpgFrançois Hollande s’est engagé, mercredi 11 avril, à faire adopter un plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. C’est une des revendications d'Alerte, dont il a reçu des représentants, hier. Le candidat du PS à l’élection présidentielle, qui n’a pas précisé le contenu de ce plan, a promis qu’il « sera élaboré avec les associations » et « sera assorti d’indicateurs chiffrés consensuels et son impact mesuré annuellement avec les associations », précise ce collectif, dans un communiqué de presse. « Pour la CMU complémentaire, il considère qu’il faut revoir les effets de seuil », ajoute Alerte. Les allocataires de l’Allocation adulte handicapé, entre autres, ne peuvent bénéficier de cette protection complémentaire santé gratuite, car le montant de l’AAH (758,98 €) est supérieur au plafond de ressources autorisé (648 € par mois). 

13,5% de pauvres, en France

Plus de 8,2 millions de Français, soit 13,5% de la population, vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté (954 € par mois). Alerte a adressé aux candidats, le 5 avril, une plate-forme de propositions qu’elle leur demande de s’engager à mettre en oeuvre : adopter un objectif chiffré de réduction de la pauvreté, améliorer l’accès à la santé, encadrer la hausse des loyers à la relocation, augmenter le montant du RSA de base de 25% au plus tard sous 5 ans, etc.

Le quotidien La Croix a demandé aux candidats de préciser leurs engagements en matière de lutte contre la pauvreté. Il a publié leurs réponses dans son édition du 4 avril.

Les commentaires sont fermés.