Une aide pour les allocataires du RSA et de l’ASS ou les parents bénéficiaires d’une allocation logement

Les allocataires de l'AAH ne bénéficiant pas d'une aide au logement ne toucheront rien. Tout comme ceux n'ayant pas d'enfant, même s'ils perçoivent une aide au logement.

 

Les titulaires du RSA ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) vont recevoir 150 €, ce vendredi 15 mai. Et 100 € en plus par enfant. Tous les bénéficiaires d’une aide au logement percevront 100 € par enfant. Par ailleurs, des professionnels du secteur médico-social bénéficieront d’une prime de 1 000 à 1 500 €.

« Je n’y arrive plus. » Le coronavirus a eu raison des finances de Laurence Planchet. Durant le confinement, son fils de 18 ans a passé toutes ses journées à la maison. L’institut médico-éducatif, où il était interne, a en effet fermé ses portes.

« Mon budget alimentaire a explosé », raconte cette habitante de Béziers (Hérault), reconnue elle aussi handicapée.  Avec sa pension d’invalidité de quelque 500 € et son allocation adulte handicapé de 450 €, elle ne parvient plus à boucler ses fins de mois. « Grâce à mon assistante sociale, j’ai reçu des paniers du Secours populaire. Mais c’est ponctuel. »

Une aide annoncée mi-avril

La crise sanitaire a fragilisé l’équilibre financier de nombreux foyers. C’est pourquoi le gouvernement a décidé, mi-avril, de verser une aide exceptionnelle aux « familles les plus modestes ». Aide que la Caisse d’allocations familiales va verser ce vendredi 15 mai aux foyers y ayant droit. Les titulaires du RSA ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) toucheront 150 €. Et 100 € en plus par enfant à charge de moins de 20 ans.

Les bénéficiaires d’une aide au logement, qui ne sont ni au RSA ni à l’ASS, auront droit à ces 100 € par enfant à charge de moins de 20 ans. Même s’ils touchent l’AAH, avait précisé Édouard Philippe. Quatre millions de foyers sont concernés.

Par contre, les titulaires de l’AAH ne percevant pas d’aide au logement, certes minoritaires, passent au travers des mailles du filet. Idem pour ceux n’ayant pas d’enfant. Ce n’est pas le cas de Laurence Planchet qui touchera 100 €, puisqu’elle a un fils de moins de 20 ans et touche l’APL. Sans avoir de démarche à faire, le versement étant automatique. 

Des catégories de précaires oubliés

Dans un communiqué, le collectif Alerte regrette que « cette aide exceptionnelle laisse de côté des catégories de personnes en situation de précarité tout aussi touchées par la crise sanitaire : les personnes âgées bénéficiaires de l’Aspa (minimum vieillesse) (…) tout comme les bénéficiaires de l’AAH, qui vivent majoritairement seuls et sont souvent dans des situations d’isolement ».

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel