22/03/2017

Handicap dans les transports : en finir avec la galère ?

Trains, bus, métro : prendre les transports en commun pour les personnes handicapées reste toujours difficile même si des progrès sont constatés. A Toulouse, fin 2016, un étudiant a porté plainte contre la SNCF pour "discrimination"

Obligés de m'enjamber

"Je me considère comme un véritable citoyen, et j'ai l'impression que mes droits sont bafoués". Pour Kevin Fermine, 25 ans, atteint du "syndrome de Little" (dégénérescence des neurones) et en fauteuil roulant depuis son plus jeune âge, c'est lors de voyages réguliers entre Montpellier, Toulouse et Paris que la colère a commencé à monter. "Je suis placé au milieu de la rame, les autres passagers sont obligés de m'enjamber. Je n'ai pas accès aux toilettes. [...] Je n'ai pas accès à la voiture-bar. Le bouton d'assistance est très souvent désactivé", énumère cet étudiant en droit, qui vit avec un chien d'assistance. Sur un long trajet, "il m'est déjà arrivé de m'uriner dessus, tout simplement parce que je n'ai pas pu aller aux toilettes. C'est vraiment très dégradant, je ne le supporte plus", s'emporte-t-il.

Une première loi en 1975

Kevin a donc décidé d'entamer une procédure au tribunal administratif pour "mise en conformité", sous peine d'astreinte. "Je suis conscient que les problèmes ne peuvent pas se régler du jour au lendemain à l'aide d'une baguette magique, mais il faut se dire, quand même, que la première loi d'accessibilité date de 1975", rappelle-t-il. En 2005, la loi handicap prévoyait que les lieux et transports publics soient accessibles aux quelque 10 millions de personnes souffrant d'un handicap - moteur, visuel, mental ou auditif - avant le 1er janvier 2015. Cette échéance n'ayant pas été respectée, la loi du 5 août 2015 a instauré de nouveaux délais : trois ans pour les transports urbains, six ans pour les liaisons interurbaines et neuf ans pour le trafic ferroviaire.

Difficultés pour les fauteuils électriques

Dans le cas de M. Fermine, "c'est malheureusement réel, les faits sont incontestables, mais ça s'explique", a réagi auprès de l'AFP Carole Guéchi, directrice de l'accessibilité à la SNCF. "Pour les personnes en fauteuil électrique, les difficultés de voyage sur certaines lignes sont avérées". "Le TGV Atlantique date de 1980, et le Duplex de 1995, donc ce ne sont pas des TGV jeunes et, du coup, la réglementation en vigueur à l'époque quand on faisait de l'accessibilité, c'est loin, loin, loin de ce qu'on fait aujourd'hui". Mais "la situation est en train d'évoluer", souligne-t-elle, notamment avec les nouvelles rames TER Regiolis et le TGV Océane.

Pour lire l'article dans son intégralité : https://informations.handicap.fr/art-transport-handicap-d...

 

Source : Handicap.fr

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.