Musique

  • Victoires de la musique 2018: Julien Doré offre l'instant émotion


    Accompagné de son fidèle panda au piano,
    Julien Doré a interprété son titre "Corbeau Blanc".

    C'est la séquence émotion de la soirée. Vendredi 9 février, lors de la 33e cérémonie des Victoires de la Musique diffusée sur France 2 depuis la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, le chanteur Julien Doré a offert un prestation piano/voix, toute en finesse.

    Sur le plateau, le chanteur a interprété sa chanson "Corbeau blanc". Issue de son album "Love", sorti en 2013, la chanson évoque sans détour, l'idée du dernier départ. Sur scène, Julien Doré, nommé de la catégorie "Concert" mais à qui l'on a préféré Camille, était accompagné de son fidèle panda, au piano mais également de quatre femmes toutes de blanc vêtues, parlant le langage des signes.

    C'est à la fin de cette performance toute en douceur et légèreté que le chanteur a demandé au public, non pas d'applaudir, mais de saluer en langage des signes. Un geste qui n'a pas échappé aux internautes, déjà sous le coup de l'émotion.

    Julien Doré a ensuite laissé sa place aux interprètes de "Lamomali", Matthieu Chedid, Fatoumata Diawara, Toumani Diabaté et son fils, Sidiki Diabaté récompensés pour "l'album de musiques du monde".

    Huffingtonpost - Publié le 09/02/2018

  • Handicap : la musique pour avancer

    France 3 a rencontré Jacqueline, professeure de musique non voyante, qui met son talent au service d'enfants handicapés ou en difficulté.

    Une leçon de piano pas comme les autres, où l'élève est autiste et non-voyante. La professeure est également non-voyante, leur duo fonctionne pourtant à merveille. Depuis 10 ans, Jacqueline va chercher son élève pour son cours de musique. Les couloirs sont exigus, une épreuve pour toutes les deux. Le jeu, visiblement, en vaut la chandelle. Jacqueline a perdu la vue à l'âge de 28 ans, mais n'a jamais arrêté la musique. Elle consacre aujourd'hui sa vie aux enfants handicapés ou en difficulté afin de les faire avancer grâce à la musique.

    Une histoire de rencontres

    A midi, Jacqueline retrouve d'autres élèves : elle se rend chaque semaine dans 5 lieux d'accueil différents. Dans un centre de soin réservé à des enfants ayant des troubles du comportement, Jacqueline aime, enseigne et rencontre. Quand tout ce petit monde se rencontre, c'est encore mieux. Pour Jacqueline, mettre sa passion au service du handicap est une immense source de bonheur. 

    Article France TV Info - Publié le 15/12/2017

     

  • Près de trente ans après un accident, une violoniste handicapée rejoue par la pensée

    violonn.jpg

    Violoniste professionnelle, Rosemary Johnson a été victime d'un grave accident de la route en 1988. Depuis, elle est lourdement handicapée. Grâce à des capteurs placés sur son crâne, elle a pu rejouer de la musique pour la première fois.

    En 1988, Rosemary Johnson, violoniste au sein de l'Orchestre national de l'Opéra du Pays de Galles, est victime d'un grave accident de la route alors qu'elle se rend à un concert. Elle en sort lourdement handicapée et sa carrière s'achève alors qu'elle n'a que 22 ans. Depuis, elle se déplace en fauteuil roulant et ne peut plus parler. Grâce à l'université de Plymouth, elle a pu rejouer de son instrument.

    Tenir son violon reste impossible mais les chercheurs ont développé un casque relié à des électrodes et capable de lire les impulsions électriques produites par le cerveau. Munie de cet outil, Rosemary Johnson doit se concentrer sur des couleurs correspondant à des notes. Sa pensée est retranscrite sur un écran, semblable à une partition classique, et peut être jouée par un soliste ou un petit orchestre. Il lui est aussi possible d'agir sur la durée et le volume des notes (...) Cliquez pour lire la suite.


    Article francemusique.fr - Publié le 28/08/2017