Politique - Page 2

  • Aidants : renvoi de la proposition de loi sur la reconnaissance sociale

    Le 8 mars dernier, l'Assemblée Nationale a voté une motion de renvoi de la proposition de loi sur la reconnaissance sociale des aidants.

    Nous déplorons que cette proposition de loi n'ait pas été adoptée immédiatement car elle répond à un vrai besoin. Elle visait à apporter une reconnaissance sociale aux 8,3 millions de proches aidants en France et répondait aux principales revendications de l'APF concernant le congé proche aidant : son indemnisation et sa durée d’un an rendue possible pour chaque personne aidée.

    Cette proposition n'a cependant pas été rejetée, mais renvoyée devant la commission des affaires sociales qui va donc se pencher sur le sujet. A défaut d'une adoption immédiate, cela aura permis de porter le débat sur les proches aidants au niveau de l'Assemblée nationale. Comme le dit Mme Brigitte Bourguignon, présidente de la commission des affaires sociales, "Nous sommes passés du silence sur la situation des aidants à une prise de conscience unanime et à l'amorce de solutions. [...] Les aidants sont sortis de l'ombre grâce à nos travaux. Nous ne les y renverrons pas".
     
    Notre association défend les droits des aidants et les accompagne concrètement au quotidien. Pour aller plus loin sur le sujet, vous pouvez : 
    • Consulter nos revendications liées aux aidants familiaux et proches aidants
    • Découvrir les différents accompagnements proposés aux aidants 
    • En savoir plus sur notre nouveau dispositif Repairs Aidants, des sessions de sensibilisation/formation gratuites co-animées par un professionnel et un aidant

    APF - Publié le 13/03/2018

  • Entreprises adaptées : les aides au poste en question

    Le projet de loi de finances 2018 prévoyait une baisse du montant unitaire de l'aide au poste. L'APF a fortement contribué à l'abandon de cette mesure et l'ouverture d'une concertation sur la réforme du financement du secteur.

    Pour les entreprises adaptées, l'examen du projet de loi de finances 2018 s'est mieux terminé qu'il n'avait démarré. Et l'APF y est pour beaucoup...

    Lire la suite

  • Emploi : les associations réclament une vraie place à la table de la concertation !

    Le gouvernement a lancé le 15 février dernier une concertation sur la rénovation de l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap. 

    Sur un sujet concernant des millions de travailleurs handicapés, le gouvernement a choisi une méthode de concertation qui ne permet pas la participation des associations de personnes handicapées au même niveau que les autres acteurs de la concertation.

    Seuls trois représentants du CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées), qui représente les acteurs de la société civile, seront conviés.

    Cette méthode n’est pas conforme à l’article 4 de la convention internationale des Nations-unies qui prévoit la « participation active des personnes par l’intermédiaire des organisations qui les représentent ».

    Les associations demandent à être reçues en urgence par le Premier Ministre pour garantir leur participation effective à cette réforme majeure. 

    Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le courrier co-signé par l'APF et adressé au Premier Ministre par le Comité d'Entente des Associations Représentatives de Personnes Handicapées et de Parents d'Enfants Handicapés ce lundi 19 février.

    APF - Publié le 20/02/2018