Film - Page 2

  • Coup de cœur de la semaine : "Tout le monde debout" Dubosc en faux séducteur paraplégique


    "On m'a souvent demandé de réaliser mais pour de mauvaises raisons, parce qu'on espérait que j'allais pondre une comédie rigolote", confie à l'AFP Franck Dubosc après la projection de son film, Tout le monde debout, au festival de l'Alpe d'Huez qui s'achève le 21 janvier 2018. "J'ai au contraire réalisé un film très personnel, que j'ai voulu drôle et élégant."

    Lire la suite

  • Les bracelets rouges : (enfin) une série qui ose aborder le handicap

    Les-bracelets-rouges-660x330.jpg

    Une série dans un hôpital, avec des parcours croisés de patients… Pas très original pour les fans de Dr House ou Grey’s Anatomy. Sauf que dans la nouvelle série médicale Les Bracelets rouges, diffusée à partir de ce soir sur TF1 à 21h, les héros ne sont pas les médecins, mais les adolescents malades et en situation de handicap.

    Il y a Thomas, atteint d’une tumeur au tibia, qui attend avec angoisse l’amputation de sa jambe. Clément, son copain de chambre, dont le cancer a déjà entraîné l’amputation d’un membre inférieur. Roxanne, une jeune fille anorexique, et Côme, le jeune narrateur, dans le coma depuis huit mois…

    Atteints de cancers ou hospitalisés pour des accidents ou des maladies psychiques comme les troubles alimentaires, ils continuent de se battre pour vivre normalement. Malgré les soins, comme tous les autres jeunes de leur âge. Pour s’entraider, ils ont formé une sorte de club avec comme symbole de ralliement un bracelet rouge que chacun porte avant chaque opération.

    Inspirée d’une histoire vraie

    Inspirée de la série catalane Polseres vermelles, cette mini-série (six épisodes) est tirée de l’histoire vraie d’Albert Espinosa, son créateur. Il l’a racontée dans un livre à succès Le monde soleil. Hospitalisé très jeune pour trois cancers, ce quadragénaire a perdu une jambe, un poumon et une partie du foie. Gros carton en Espagne, la série a été adaptée aux États-Unis, en Italie, en Allemagne, au Chili et au Pérou avec des succès d’audiences mitigés.

    Si Albert Espinosa n’a pas participé au scénario de la version française, il a rencontré les jeunes acteurs pour leur faire partager ce qu’il a traversé. Son cri du cœur ? « Dans un hôpital, on ne meurt pas de la maladie mais d’ennui. »

    Un casting de jeunes comédiens très convaincants

    TF1 s’est donc lancé à son tour. Et le résultat évite les clichés du pathos que l’on craignait face à un sujet aussi difficile. Au lieu de prendre en pitié ces gamins, on s’attache vite à eux, on rit et on s’émeut de leur quotidien. Les deux premiers épisodes suffisent à rentrer dans leur univers et donnent envie de découvrir la suite.

    Si le casting des adultes est assez convenu (Cristiana Réali, Michaël Youn…), celui des ados (Audran Cattin, Tom Rivoire et Louna Espinosa… pour ne citer qu’eux) se révèle plus que convaincant. Pas facile de faire le grand écart entre émotion, humour et gravité. Ils y parviennent avec beaucoup de justesse.

    De plus, que TF1 décide d’adapter cette série constitue un signe positif alors que le handicap demeure quasiment invisible à la télévision. Selon le baromètre annuel du CSA, moins d’1 % des personnes vues à l’antenne apparaissent en situation de handicap. Même petites gouttes dans un océan, Thomas, Clément et les autres héros des Bracelets rouges, sont les bienvenus.

    Claudine Colozzi - Faire Face - 05/02/2018


  • Coup de cœur Cinéma : "Momo", de la scène à l'écran

    "Momo"
    L'adaptation d'une pièce de théâtre à succès,
    en salles depuis le Mercredi 27 décembre.

    Une comédie écrite et mise en scène par Sébastien Thiéry,
    avec Christian Clavier et Catherine Frot.

    Un couple bien rangé découvre un jour qu'un inconnu s'est installé dans sa maison. Cet homme sourd prétend être leur fils. Et curieusement, bien qu'ils n'aient jamais eu d'enfants, sa "Momo", comprenez sa maman, va le reconnaître. L'auteur et acteur Sébastien Thiéry adapte ici sa pièce qui avait triomphé au théâtre avec Muriel Robin et François Berléand.

    Une farce grinçante

    Adepte de l'absurde, de la provocation, il s'est inspiré de son frère, sourd profond, pour jouer ce rôle. "Il ne faut pas avoir peur de mettre des handicapés à l'écran. Simplement, il faut le traiter dignement, avec humanité. C'est la situation qui fait rire, pas le handicap", explique Sébastien Thiéry. Cette farce grinçante, parfois dérangeante, pourrait heurter une partie du public. Mais elle est bien servie par ses interprètes, Christian Clavier en homme dépassé, et Catherine Frot, dont la douce folie ne cesse de nous émouvoir.

    Article France Tv Info - Publié le 24/12/2017

  • Marseille : le Festi-life, danse et cinéma au service du handicap

    festilife.jpg

    En complicité avec le festival Look & Roll de Bâle et La Criée, la Ville de Marseille organise la troisième édition du Festival international du court-métrage sur le handicap. Un festival sans équivalent en France qui se déroulera sous le regard complice de Clémentine Célarié, présidente du jury. Les films du monde entier jouent sur tous les registres, documentaires poétiques, animations douces-amères ou comédies cinglantes. Tous sous-titrés en français et transcrits en audiodescription. Cette sélection internationale propose une approche artistique, originale et tonique des handicaps humains.

    En ouverture du festival, La Criée accueille par ailleurs ce jeudi 7, une étonnante proposition de danse d'Alessandro Sciarroni. Le chorégraphe italien est invité par le festival Dansem. Il entraîne les spectateurs sur un terrain de goalball, sport paralympique réservé aux non-voyants qui, tels des danseurs aveuglés, vont se livrer à un match selon les rituels d'une compétition sportive hors-norme. Neuf sportifs de haut niveau, issus d'équipes française, italienne, espagnole... participent à l'expérience.

    Infos pratiques : 

    "Aurora", jeudi 7 décembre à 20h00, 8/13€
    Et projections vendredi 8 à 09h30, 14h30, 20h00
    et samedi 09h00 à 10h30, 14h, 16h30 2,5€

    theatre-lacriee.com