- Page 4

  • « Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ? » : APF Evasion recherche plus de 2000 accompagnateurs bénévoles !

    apfevasion2012.pngAPF Evasion, le service vacances de l’Association des paralysés de France (APF) recherche des accompagnateurs bénévoles pour apporter une aide personnalisée à des vacanciers en situation de handicap cet été. Toute personne de plus de 18 ans, dynamique et prête à donner 2 à 3 semaines de son temps peut devenir accompagnateur bénévole !

    En 2011, APF Evasion a permis à 1736 vacanciers en situation de handicap moteur et de polyhandicap de partir en vacances en France ou à l’étranger. Cette année, ce sont 180 séjours qui auront lieu de juin à septembre, permettant à plus de 1800 personnes en situation de handicap de partir en vacances ; autant d’occasions de devenir accompagnateur bénévole !

  • 10 millions de Français concernés par le handicap : « Mesdames et messieurs les candidats, qu’avez-vous à leur dire ? »

    elections22avril.pngA moins de 3 semaines du premier tour de l’élection présidentielle, l’Association des Paralysés de France (APF) déplore l’absence de prises de paroles et de débat de fond sur le thème du handicap. Après avoir lancé son Pacte pour une société ouverte à tous, l’association reste mobilisée pour que les préoccupations des personnes en situation de handicap et leur famille, soit près de 10 millions d’électeurs, soient prises en compte par les candidats !

    Le handicap apparaît comme le grand absent de cette campagne dans les discours et prises de paroles des différents candidats ! 

    C’est dans ce sens que l’association lance une campagne de presse visant à interpeller les candidats et l’opinion publique. Réalisée par l’agence BDDP & Fils, cette campagne sera diffusé à partir d’aujourd’hui, 3 avril, dans les principaux quotidiens nationaux.

  • Un revenu social pour tous

    pours.jpgUn revenu pour exister : le collectif Pour un revenu social (Pours) a organisé, samedi 31 mars, un colloque pour « penser les conditions de mise en œuvre et anticiper les conséquences d’un revenu inconditionnel ». Un projet encore plus ambitieux que le revenu d'existence pour les personnes que leur maladie ou leur handicap empêcherait de travailler, dont les associations de personnes handicapées revendiquent la création. Trois questions à Simon Cottin-Marx, un des membres de Pours.

    Lire la suite

  • Sortie voile du 25 mars

    ecole-voile-1.jpgPartie du port de l'Estaque un beau dimanche malheureusement sans vent, le groupe a embarqué sur un voilier direction le vieux port de Marseille.  

    Devant notre déception de ne pouvoir mettre les voiles, faute de vent, le skipper nous a permis à tour de rôle de piloter le voilier. Il nous a expliqué le fonctionnement des instruments de bord, de l'ordinateur de bord (oui on en trouve aussi sur des voiliers) et les manettes de gaz.

    Nous avons navigué à la vitesse de trois nœuds. En effet, dans les ports, la vitesse est limitée, comme sur terre. Il y une réglementation avec limitation de vitesse suivant les endroits où vous vous trouvez. Un nœud correspondant à 1,852km/h, ce qui n'est pas très rapide.

     Sur la radio de bord nous avons entendu qu'une baleine se trouvait derrière une des iles, mais nous n'y sommes pas allés car cette ile se situait à ¾ d'heure de notre position et nous ne savions pas si la baleine serait encore là quand nous y arriverions. 

    Gros bémol en ce qui concerne le bateau. Bien que l'accès de celui-ci soit au même niveau que le quai, il n'y a aucune adaptation, aucune aide technique pour y entrer, ce qui pose un problème pour une personne en situation de grand handicap. 

    Cette sortie était vraiment très sympa. Nous espérons la refaire, mais de préférence un jour de vent pour profiter des voiles et mieux nous rendre compte de ce que peut ressentir un navigateur sur une mer moins calme.