- Page 5

  • Intouchables : un film sur le handicap promis aux sommets du box-office

     

    film intouchables.jpgCela sera, à coup sûr, l’un des cartons au box-office 2011. Intouchables a réalisé, le jour de sa sortie, mercredi 2 novembre, le meilleur démarrage de l’année pour un film français. A la séance de 14 heures, la comédie sur un aristo tétraplégique, vivant dans hôtel particulier de la capitale, et son auxiliaire de vie, une "petite frappe" qui alterne chômage et prison, a rassemblé 5 831 spectateurs dans les 23 salles de Paris. Ce qui la place au 3e rang des sorties 2011, derrière Harry Potter et les reliques de la mort (10 736) et Les aventures de Tintin (7420), mais devant Kung Fu panda 2 (5 286),Transformers 3 (5 139), etc.

     

    « Comédie populaire déliée et élégante »

    Intouchables a certes bénéficié d’une importante campagne de promotion mais aussi d’un excellent bouche-à-oreille, suite à l’accueil enthousiaste réservé par le public aux avant-premières organisées dans plusieurs dizaines de salles. De plus, à l’exception desInrockuptibles, le film a été unanimement salué par la critique. Cette « comédie populaire déliée et élégante », dixit le Monde, a déjà été vendue dans plus de 40 pays. Y compris aux Etats-Unis où les frères Weinstein, producteurs légendaires, le distribueront au printemps 2012, tout en ayant posé une option pour un possible remake.

    Intouchables est inspiré de l’histoire vraie du comte Philippe Pozzo di Borgio, l’ex-directeur délégué des champagnes Pommery devenu tétraplégique en 1993, et de Abdel Sellou, un jeune caïd qui l’a assisté pendant dix ans. Deux grands types de représentation du handicap marquent l’histoire du cinéma, comme l'a montré Faire Face dans un dossier paru dans son numéro de mai : le symbolisme avec le handicap comme marqueur du mal ou du bien ; et le réalisme, les personnages handicapés étant considérés comme des personnages à part entière, dans toute leur complexité. Intouchables s’inscrit dans cette deuxième veine. Avec bonheur.

     

    Source: Faire Face

     

  • Marie-Anne Montchamp commande une mission sur l’évolution des établissements et services pour personnes handicapées

    faire face.jpgQuelle évolution pour les établissements et services médico-sociaux accompagnant les personnes handicapées ? Voilà le sujet sur lequel Marie-Anne Montchamp vient de demander à Jean-Yves Hocquet, administrateur civil hors classe, de plancher. « En mettant l’accent sur la participation sociale des personnes handicapées et leur accès au droit commun (école ordinaire, emploi…), la loi du 11 février 2005, en particulier, a induit une évolution du rôle et des missions des établissements et services médico-sociaux », justifie la secrétaire d’Etat auprès la ministre des Solidarités. La concertation avec les acteurs concernés devra permettre de « réaliser un diagnostic partagé des attentes du secteur sur  l’exercice des missions et les modalités de fonctionnement des établissements et services » et de « proposer les axes stratégiques sur lesquels seront élaborées les orientations de l’Etat ». Le rapport devra être remis avant mars 2012.

  • Pas de taxe sur les jeux pour financer le handicap

    roulette.jpgLes joueurs ne financeront pas les personnes âgées et handicapées. L’amendement proposant de créer une taxe de 1% sur le produit brut (la différence entre les mises des joueurs et leurs gains) des jeux de casinos, des cercles et des jeux en ligne pour financer l'accompagnement des personnes âgées et handicapeés, a été retiré, jeudi 27 octobre, lors du débat à l’Assemblée nationale, du projet de loi de financement de la Sécurité sociale en 2012.

    Source : Faire Face