09/09/2016

Ponction de 30 millions d’euros dans les caisses du FIPHFP : l’APF dénonce une nouvelle main basse du gouvernement sur l’emploi public des personnes handicapées

logo+signA6.jpgPour la 3e année consécutive, le gouvernement a autorisé les universités à ne pas verser l’intégralité de leur contribution au Fonds d’Insertion pour l’emploi des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP), à hauteur de 30 millions d’euros !

L’Association des paralysés de France (APF) dénonce ce nouveau coup porté à l’emploi des personnes en situation de handicap par le gouvernement, alors que plus de 500.000 personnes en situation de handicap sont en recherche d’emploi ! Et ce alors que les universités, qui emploient seulement 1,6% de travailleurs en situation de handicap – au lieu des 6% légalement requis – sont loin d’être exemplaires.

Si une meilleure sécurisation des campus universitaires est indispensable celle-ci ne doit pas être réalisée aux dépens des droits des personnes en situation de handicap.

Le handicap doit cesser d’être la variable d’ajustement systématique et opportuniste des politiques publiques !

Téléchargez le CP complet : lien

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.